Le Blog de Boucles d 'or

Des recettes simples, rapides et goûtues, un peu d'humeur, un peu de vie, un peu de bouffe…un peu à coté de la plaque, même complètement… mais ça fait mon charme

Atelier culinaire « Bien manger pour nos petiots »

Poster un commentaire

 

J’ai eu l’occasion d’assister à un atelier cuisine organisé par Partenamut chez Mmmmh concernant la nutrition de nos petits.

Petiot, 2 ans presque et demi est assez difficile nutritionnellement parlant actuellement, c’était donc plus que bienvenu !

L’atelier animé par Pauline de Voghel , diététicienne, l’auteure du livre « Les petits pieds dans les grands plats » nous a donné des idées de présentation afin de rendre les aliments plus attrayants, et nous a expliqué aussi quelques principes qui j’espère pourront vous être utile.

C’est fou comme ces petits bouts sont automatiquement attirés par les frites/chips/chocolat/biscuits,…alors que le chou-fleur, si beau soit-il, ne les excitent  pas du tout.

Je me souviens du temps infini à lui faire , non pas avaler mais croquer du bout des lèvres une tomate cerise… qui a fini en purée, soigneusement écrasée par ses petites mains,… tu penses, c’était bien plus drôle que de faire plaisir à Moman qui simulait un orgasme à chaque bouchée pour espérer amadouer la progéniture!

Pourtant l’exemple, je le donne, je mange équilibré, de tout et suis de nature curieuse, donc il devrait être à bonne école, et bien que nenni, nada, rien, il n’en fait qu’a sa tête. Et pourtant avant , il mangeait de tout, mais ça, c’était avant.

Alors, j’ai testé les conseils prodigués par Pauline…Diptic partena mut
• Rendons l’aliment plus ludique, magique, le transformer en personnage…mais aussi le camoufler en le mixant dans une omelette, une sauce spaghetti ou même des boulettes, ou même l’emballer dans une feuille de riz façon nem …
• Stresser ne sert à rien, à part rendre l’enfant encore plus sceptique face à l’aliment proposé, il est tout à fait normal dans l’évolution d’un enfant de développer une phase de néophobie alimentaire (la peur de goûter de nouveau aliment), c’est très courant.
• Relativiser, oui, mais garder à l’esprit qu’il est important de toujours proposer et varier un maximum, car il est prouvé qu’un enfant qui goûte de tout dès son plus jeune âge aura un palais plus développé et sera plus ouvert par la suite.
• Le gras n’est pas mauvais, il y a du bon gras, choisissez avec soins les ingrédients, la qualité de ceux-ci rendront vos plats meilleurs.
• Cuisiner avec eux, proposer leur de nettoyer les légumes, de faire une découpe au plus grand (sous surveillance), impliquer les!

L’approche dédramatisante et ludique  de Pauline était très agréable et déculpabilisante , le tout s’est passé dans une excellente ambiance en compagnie des autres blogueurs, j’ai beaucoup ri et appris.

Cette soirée s’est cloturée par un très chouette goodies bag que je vous propose de remporter via ce lien !

 partenamut concours

Sur ce je retourne à mes origamis de carottes…

Publicités

Auteur : bouclesdor

Le gras, c'est la vie.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s